Conférence de Poissonier !

Conférencier 1 : Privé de bras et de jambes, il lui est impossible d’accomplir les gestes inhérents à l’exercice de la natation.

Conférencier 2 : Avec une volonté de fer, avec cette sombre énergie qui puise dans le désespoir, le poisson, quand il s’est vu dans l’eau, s’est accroché à une planche de salut.

Conférencier 1 : Il a fait rentrer l’eau dans lesdites branchies, et l’eau est ressortie par ses ouïes. Devançant de la sorte l’expérience bien connue du chariot hydrolique, le poisson est arrivé à se maintenir et à se mouvoir dans l’eau.

Conférencier 2 : Il a évité en meme temps de se noyer, car ce n’est pas avec ces moignons nommés nageoires qu’il aurait pu se tirer d’affaire.

Conférencier 1 : On reconnait trois espèces de poissons.

Conférencier 2 : les gros

Conférencier 1 : les moyens

Conférencier 1 & 2 :et les petits

Conférencier 1 : Les gros et les moyens mangent les petits...

Conférencier 2 : Les gros ont tort. Seuls les moyens ont une excuse :

Conférencier 1 : la faim justifie les moyens...

Conférencier 2 : Le poisson en captivité est d’un commerce plus agréable que n’importe quel oiseau.

Conférencier 1 : D’abord, il ne peut pas s’envoler, et puis ... il ne chante pas. C’est le personnage muet par excellence. Il est muet parce qu’il ne peut pas parler dans l’eau sous peine d’asphyxie.

Conférencier 2 : Personne ne peut parler dans l’eau.

Conférencier 1 : Le poisson vit, en toutes saisons, dans les lacs, dans les rivières, dans les étangs, dans les mers et ...

Conférencier 2 : ... dans les bocaux. La mer semble etre sa résidence préférée.

Conférencier 1 : A propos de la mer, on me pose depuis vingt ans la meme question. C’est trop ! "Comment, me demande-t’on la mer, où les fleuves se déversent continuellement, ne débordent-t’elle pas ?".

Conférencier 2 : C’est très simple : 1°/ Le sable formant le fond de la mer absorbe une partie de cette eau.

Conférencier 1 : 2°/ Il y a les éponges.

Conférencier 1 & 2 : 3°/ Les poissons.

Conférencier 1 : Les poissons en boivent une énorme quantité ; ils en boivent d’autant plus que la mer étant très salée, ils sont toujours altérés. La fete des poissons se célèbre ...

Conférencier 1 & 2 : ... le premier avril. !!

© Raymond Devos - Libre adaptation de Mme Carpentier (prof de français) - 1996 - Tous droits réservés.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?