Accueil > 2- Politique > Front National : vitrine lgale de l’extrme droite

Front National : vitrine lgale de l’extrme droite

mardi 17 janvier 2006, par Olivier Duquesne aka DaffyDuke

Front National : vitrine légale de l’extrême droite

Front National : vitrine légale de l’extrême droite

Nous aimerions que ce ne soit pas un des sujets qu’il nous faille sans cesse aborder. Mais outre le fait qu’on assiste à une banalisation des attitudes fascistes, c’est leur multiplication qui inquiète. Eternel débat de savoir s’il est bon d’autoriser de tels partis afin que l’on sache qui en sont les membres ou de les interdire afin qu’ils ne puissent nuire en faisant de la propagande dans les milieux scolaires et universitaires, dans la presse ou en essayant de créer des syndicats (le comble du comble).

L’expérience que nous vivons depuis l’instauration de la proportionnelle par les socialistes et la présence incontournable des Le Pen, Mégret et Cie nous fait pencher pour l’interdiction pure et simple. A ce titre, nous avons collectivement signé la pétition de Charlie Hebdo demandant le dissolution du Front National. C’est dur car notre attachement à certaines formes de démocratie voudrait que nous laissions à tous le droit d’expression. mais dans la pratique, il est inconcevable de laisser s’exprimer des individus considérant l’extermination de millions de personnes par les nazis comme un "point de détail". Le journal Présent, organe d’extrême droite, s’est permis de descendre en flammes Oneyed Jack et de vouer aux gémonies le mensuel musical Hard Rock qui inclus un CD compilation regroupant une dizaine de groupes, vendu avec le mag chaque mois. Sur l’un d’eux figurait "Le Pouvoir", un titre du premier album de Oneyed Jack. Ne connaissant que ce morceau, Alain Sanders a assimilé Oneyed Jack à un groupe de rap et a déservé sa bile haineuse sur ce courant musical que le FN interdirait volontiers d’antenne, de diffusion et de concert s’il le pouvait. Outre l’assimilation faite à NTM qui nous ravit, Alain Sanders se permet d’écrire que les textes de Oneyed Jack constituent "un véritable appel au meurtre, avec menaces à la clé, contre le président du Front National". Nous répondrons que nous sommes violents et que taper dans la merde, ça éclabousse... Non, ce n’est pas un appel au meurtre : qu’il vive, qu’il pense pendant de longues années qu’un jour il aura le pouvoir car jamais ce jour ne doit se lever. No Pasaran.

Mais que font Sony, la FNAC et Virgin Megastore attaqués de sous-entendus dans le même article ?

Padre. (Fanzine Lofofora)


Voir en ligne : http://daffyduke.lautre.net/racisme...

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?